Randonner avec des enfants - Partie 1 (5 à 12 ans)

Pacific Crest Trail est un chemin de longue randonnée difficile

Les passions se transmettent… une phrase qui m’est tombée dessus et qui m’a fait réaliser encore plus à quel point il est important d’introduire nos enfants dès leur jeune âge dans des activités sportives ou de plein air. En effet, les saines habitudes de vie s’apprennent tôt et cela inclut notamment le goût de bouger. Plus tôt vous commencerez, plus facile cela deviendra avec l’âge. Ils vous en remercieront, garanti!


Mais comment y arriver et surtout, par où commencer? 


La réponse n’est pas si simple. Alors, voici quelques conseils sur la randonnée pédestre en famille qui se basent sur nos expériences personnelles. Nous vous invitons à les utiliser et les adapter selon votre réalité et vos limites.


Tout d’abord, il faut toujours respecter vos limites en tant que parent. En effet, on peut parfois tenter de sortir de notre zone de confort, mais si le défi est trop de taille, cela risque de nous démotiver et diminuer notre sentiment de compétence face à de futures aventures. Par exemple, il serait bien de commencer par des sentiers un peu plus courts et moins escarpés. Ainsi, vous vous assurez de faire de cette excursion un succès et pousserez plus loin l’exploration.


Il faut aussi écouter la limite de nos enfants. Ils sont des petits humains parfois complètement différents de nous, qui vivent des journées plus difficiles et qui parfois n’ont simplement pas les mêmes intérêts que nous. Ainsi, de les introduire à la marche en forêt devra se faire à plus petite dose, en respectant aussi leur rythme. Leur imposer nos limites sans écouter les leurs aura l’effet de les démotiver à vous suivre dans le futur.

Dans la première partie de cet article, je vous soumettrai en toute humilité quelques conseils spécifiques pour des enfants de 5 à 12 ans qui sont basés sur mon expérience personnelle.


Voici les 5 principaux conseils que je vous propose afin de rendre votre expérience plus agréable :


1) Inspirez vos enfants à aller jusqu’au bout en suscitant leur curiosité. 


Parmi quelques trucs simples, vous pouvez trouver des sites de randonnée avec des monuments, des chutes ou un attrait autre afin de capter l’attention des tous petits.


Les jeunes sont curieux de voir, de savoir et d’apprendre sur le monde qui les entoure. Parlez-leur des plantes, des champignons que vous voyez. Attirez leur attention sur les couleurs, l’odeur et l’air frais dans la nature ou encore écoutez le chant des oiseaux. 

2) Équipez-les pour la randonnée avec quelques petits accessoires simples, mais pratiques. 

Vous pourriez par exemple leur laisser un petit sac à dos dans lequel ils pourraient traîner leur bouteille d’eau et une petite collation. Faites toutefois attention au poids du sac, ils ont une musculature qui ne leur permet pas de supporter beaucoup.


3) Donnez-leur des rôles de grands. Ils pourraient être responsable du temps ou encore de guider la randonnée. 

Profitez-en pour les initier à l’orientation en forêt, leur montrer comment se repérer à l’aide des marqueurs de sentier ou comment se servir d’une carte et d’une boussole.


4) Créez une tradition pendant vos différentes excursions.


Il peut s’agir d’une photo caractéristique au sommet, une collation spéciale une fois l’objectif atteint, tenir un carnet de vos randonnées ou tout autre élément qui pourra facilement se répéter à chaque sortie. J’ai personnellement donné des vitamines de Turbo (film DreamWorks Animation), alias un petit jujube, dans les moments de perte d’énergie ou de motivation pendant la randonnée. Cet effet placebo nous garantissait un regain d’énergie de plusieurs minutes et ajoutait un aspect ludique à la randonnée. 

5) Donnez-leur un défi. 

Notre famille aime particulièrement compter les grenouilles vues sur le sentier, mais il peut s’agir de trouver une plume, d’arriver à observer tel type d’oiseau, de découvrir différentes empreintes ou encore de trouver la roche la plus brillante. Pour les familles plus « compétitives », il pourrait s’agir d’un défi sportif tel qu’un objectif de pas ou une limite de temps pour exécuter la randonnée.




En conclusion

En bref, le plaisir doit toujours demeurer au centre de toute activité sportive afin que cette expérience soit un souvenir agréable et donne un sentiment de compétence et d’accomplissement. Ainsi, si vous voulez créer des passions, soyez patient et appréciez chaque petite réussite vécue en tant que famille. 


Josée Lachapelle

Maman et randonneuse

NOS RECOMMENDATIONS


Laissez un commentaire