I hate ultralight

Mount Trail est spécialisé sur la longue randonnée, l'ultraléger et le camping. Ils fabriquent au Québec des sacs de couchage et tentes.

Je m’appelle Caroline et je déteste l’ultraléger. Je me considère comme une randonneuse intermédiaire. Je fais des randonnées de plusieurs jours en refuge ou en camping. Je ne me considère pas comme experte, mais je ne suis pas une débutante non plus. 🙂


J’ai fait mes expériences avec un sac trop lourd comme tout randonneur à ces débuts. En 2020, j’ai décidé d’investir dans de l’équipement ultraléger. J’ai fait des recherches, j’ai lu des avis, des blogues et j’ai échangé dans des groupes Facebook au sujet du matériel je devais choisir.


Le processus a pris environ 4 à 6 mois pour arriver à faire les meilleurs choix possibles.

Les mauvaises expériences de l’ultraléger

Mes trois plus gros achats ont été la tente, le sac à dos et un sac de couchage. Je voulais diminuer le poids de mon sac à dos. J’ai importé mon équipement des États-Unis.


La tente


J’ai acheté une tente de de la marque Zpack. Elle était chère mais c’était la plus connue. Les avis étaient positifs.


Voici les points négatifs :


• L’eau peut rentrer dans la tente car il n’y a pas de fermeture éclair,

• La tente est très étroite,

• Le tissu n’est pas assez résistant pour mon utilisation. J’ai fait quelques trous après plusieurs utilisations (cela est entièrement de ma faute),

• Il est difficile de la tendre correctement,

• Elle bouge beaucoup durant la nuit.


Le sac de couchage


J’ai acheté un quilt de la marque Enlightened Equipment. Je n’avais jamais essayé les quilts auparavant et j’ai beaucoup lu sur eux. J’ai aussi échangé avec des randonneurs sur des groupes Facebook.


Voici les points négatifs :


J’ai eu froid aux pieds. Il y a un petit trou au niveau des pieds et moins de plumes qu’un sac de couchage standard :


• Les straps du quilt bouge durant la nuit,

• Le froid s’engouffre dans le quilt quand je bouge,

• Je n’arrive pas à placer mon quilt de la bonne façon durant mon sommeil.


Le sac à dos


J’ai acheté un sac à dos de la marque Hyperlite Mountain Gear chez La Cordée. J’ai gardé ce sac à dos car il convient à la plupart de mes randonnées. Je l’aime. Le seul bémol de cet achat est le prix mais je suis prête à l’assumer.


Le problème ne provient pas du matériel ou des entreprises américaines qui produisent ce matériel mais de moi seule. 🙂

Ne pas tester son matériel

J’étais sûre de mes choix, tellement j’avais lu d’avis, de commentaires, de publications Facebook. Certaine nuit, je rêvais que je dormais dans ma tente, mon quilt ou encore de porter mon sac à dos en haut des montagnes.


Mon cercle d’amis fait seulement de la randonnée à la journée. Je suis la seule qui part plusieurs jours. Je pars seule ou avec des amies rencontrées sur internet durant la COVID.


Je savais que je devais tester mon matériel. Je n’en avais pas eu l’occasion et j’avais hâte de partir dans les bois et repousser mes limites de femme des bois. Les conseils que l’on m’a donnés et qui ont remplacé le test du matériel étaient bons. Seulement, ils n’étaient pas adaptés à moi.


J’ai appris que tester son matériel est la clef pour faire les bons choix. J’ai aussi appris que la connaissance de soi est plus importante que la connaissance des spécificités du matériel de randonnée. 🙂

Mount Trail est spécialisé sur la longue randonnée, l'ultraléger et le camping. Ils fabriquent au Québec des sacs de couchage et tentes.

Se faire conseiller par les bonnes personnes

Fin 2021 (après mes achats), j’ai eu la chance de rencontrer virtuellement deux personnes qui étaient experts en ultraléger. La première était le fondateur d’une compagnie québécoise et la seconde, son amie, qui avait fait le SIA et le CDT ; une femme inspirante avec qui j’ai eu la chance de faire une randonnée en février dernier. 🥰


J’ai plus appris sur la randonnée en 3 heures de rencontre virtuelle que durant les 5 dernières années. Je vais essayer de résumer ce que j’ai pu apprendre :


• Il faut comprendre ses besoins pour préparer sa randonnée,

• Il faut comprendre ses besoins avant de faire ses achats,

• Il faut tester le matériel avant de l’acheter,

• Le processus de l’ultraléger est un processus continuel et long. Cela prend des années d’expériences sur les sentiers,

• Il est préférable d’avoir de l’équipement un peu plus lourd et se sentir bien,

• Il faut avoir confiance en ses choix et en son matériel,

• Il faut suivre d’un œil les groupes Facebook. Chacun est bienveillant mais tous les conseils ne sont pas bons à prendre. Chaque randonneur est différent avec chacun ses besoins propres,

• L’analyse des avis ou blogues est similaire au point ci-dessus. Chaque randonneur et chaque besoin sont différents,

• Il faut faire ses achats de manière progressive, tout en augmentant sa connaissance,

• Il existe beaucoup d’astuces pour diminuer le poids de ses affaires avant d’acheter de l’équipement,

• Il faut échanger avec des randonneurs qui connaissent les meilleures façons de randonner.


Ma vision est en train de changer sur la randonnée. Ces rencontres m’ont ouvert des portes. J’ai élargi ma compréhension. La relation entre la randonnée et moi-même est en train de changer. J’ai soif d’apprendre toujours plus. J’ai encore plus le goût d’apprendre et de me comprendre.

Mount Trail est spécialisé sur la longue randonnée, l'ultraléger et le camping. Ils fabriquent au Québec des sacs de couchage et tentes.

Je veux réessayer l’ultraléger

Cette mauvaise expérience de l’ultraléger m’a fait réfléchir. Je ne suis pas contre l’ultraléger, j’ai seulement fait les mauvais choix. Mon expérience et ma vision n’étaient pas suffisantes pour avoir de l’équipement ultraléger. J’ai appris de mes erreurs. D’un point de vue monétaire, mes erreurs m’ont couté cher. Mais c’est la vie ! 🙂


J’ai vendu une partie de mon matériel pour acheter de l’équipement un peu plus lourd qui convenait mieux à mes besoins. Je vais faire 1 à 2 années avec. J’ai cependant pu gagner 35 % de poids en moins dans mon sac à dos.


D’ici à quelques années, je vais sûrement me tourner de nouveau vers l’ultraléger. Le concept et la philosophie de l’ultraléger m’interpellent. J’ai encore un cheminement à faire et je dois gagner en expérience.

CONCLUSION

Je ne déteste pas l’ultraléger, mais je déteste les choix que j’ai fait. Je souhaite parcourir le SIA seule ou accompagnée en 2023. Je ne ferai pas les mêmes erreurs. 🙂


Voici quelques conseils en vrac :


1. Comprendre ses besoins est la clef,

2. Tester son matériel est primordial,

3. Acheter son matériel de façon progressive ; un achat à la fois !

4. Discuter avec des personnes qui comprennent vos besoins,

5. Remettre en question son expérience et ses connaissances. Nous pensons tout connaître mais l’univers est grand,

6. Écouter les commentaires de groupes Facebook d’une seule oreille. L’avis ou la perception d’une personne est différente de ses besoins réels.


J’espère que ma mauvaise expérience de l’ultraléger et ce texte vont pouvoir aider des randonneuses et randonneurs. Il est important de se poser les bonnes questions avant de faire un achat. Le temps, l’expérience et la rencontre de personnes expertes permettent d’élargir nos connaissances. 🥰


Je connais le processus et les questions que je dois me poser pour me préparer de façon adéquate au SIA 2023. J’ai hâte de parcourir les montagnes de la Gaspésie. 🥰



Caroline Fortin

Randonneuse et Maman

NOS RECOMMENDATIONS